Recent Posts
APPETIZING
ADVENTURES
-
COOKBOOK

Qui va piano...


Le mois dernier je me suis essayée à la « slow life ». Une nouvelle philosophie de vie qui nous invite à ralentir le ryhtme. Ca commence fort, j’ai dû avancer mon réveil de dix minutes.

J’ai ensuite profité de ma pause déjeuner pour me laisser glisser doucement dans l’état de pleine conscience. Prendre le temps de savourer son repas à chaque bouchée. «Je me suis donc mise à manger ma poêlée de légumes en pleine conscience. Hum c’est bon les haricots verts, c’est croquants les haricots. Hum elles sont fondantes ces pommes de terre. Je mangerai quand

même bien un bon burger ce soir !"Oups, désolée, mon inconscient gourmand me joue des tours.

A l’heure de la digestion, je me suis posée pour mettre en pratique les cinq minutes de silence par jour … Zzzzzz, désolée je me suis un peu assoupie. (Ben quoi mon réveil a sonné dix minutes plus tôt ce matin, j’ai pas l’habitude moi !)

Pas de télé, de facebook, d’instagram, de twitter, de Snap, de pigeon voyageur. Oui mais moi, c’est ma bouffée d’oxygène de regarder les influencers se payer du bon temps sur la playa, pendant je me galère dans les transports en commun.

J’ai naïvement continué l’expérience avec mon fils de deux ans. Je lui ai laissé un peu plus d’autonomie. Je l’ai moins pressé le soir en rentrant de chez sa nanny. « Oui oui joue encore un peu! On a tout le temps, pas de stress! Maman te laisse tout le temps que tu souhaites. Même si on doit encore prendre le bain, manger, te lire une histoire, préparer tes petites affaires pour demain, faire la vaisselle, revenir te border plusieurs fois pendant la soirée, tout va bien, on est pas à cinq minutes près!». Résultat je me suis retrouvée avec une maison qui ressemblait à un champ de mine et à vingt deux heures j’étais encore en train de border mon petit lutin.

Alors j’ai voulu continuer l’expérience avec la logistique de la maison. Procrastiner un peu ça ne peut pas faire de mal. Vous vous retrouverez juste rapidement avec un frigo vide et plus rien à vous mettre.

Je me demande si la slow life ne va pas me mener au burn out finalement. Je pense que je vais reprendre mes bonnes vieilles habitudes. Après tout elles n’étaient pas si mal. Et ça ne nous empêchait pas d’avoir de nombreuses bulles de décompression.

Prendre le temps de le regarder jouer le dimanche matin. Apprécier le paysage dans le train.

Partager un petit repas en amoureux. Je ne suis peut-être pas douée pour la slow life ou le slow parenting mais je pense que je suis douée pour le moment présent et c'est déjà pas mal.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now